Publié le 15 juin 2018 - Mis à jour le

La téléalarme

Pour les personnes seules souhaitant rester chez elles en toute sécurité le service de téléalarme peut être la solution.

Il permet à une personne de déclencher une alerte et d’être mise immédiatement en relation avec un service d’assistance d’urgence en cas de malaise, chute ou accident.

Qui peut en bénéficier ?

Ce dispositif cible les personnes en perte d’autonomie, malades ou en situation de handicap, qui craignent d’être confrontées seules à une situation de danger.

Comment ça marche ?

Un technicien installe chez l’usager un boîtier transmetteur relié à une prise téléphonique et une prise électrique. Un bracelet ou un pendentif d’alerte est remis à la personne.

En cas de danger, la personne  presse le bouton du déclencheur (bracelet ou pendentif) relié directement à un central d’assistance d’urgence disponible 24h/24,7j/7.
L’opérateur du central évalue alors la situation en dialoguant avec la personne, localise l’appel et alerte l’intervenant le plus proche (famille, pompier…) si nécessaire.

Les tarifs de la téléalarme

Il existe des abonnements mensuels, les tarifs variant d’un prestataire à l'autre. Sous certaines conditions, ce service peut également être pris en charge par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), la mairie, la mutuelle ou les caisses de retraites.

À qui s’adresser

Pour connaître la liste des structures proposant ce service, s’adresser au Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) de votre secteur.

Trouvez un service d’aide à la personne dans l’annuaire des ressources

Bon à savoir

La téléalarme peut donner lieu à une réduction ou un crédit d’impôt. Pour en bénéficier, l’usager doit inscrire sur sa déclaration les sommes payées annuellement pour ce service, ainsi que l’attestation délivrée par le prestataire.

Vous pouvez bénéficier simultanément de différents services à domicile :
 des moyens humains : portage de repas, l’aide ménagère, l’aide à domicile, les soins à domicile ...
 des moyens matériels : déplacement, hygiène et toilettes ...

À lire aussi