Publié le 23 février 2019 - Mis à jour le

« Les 35 heures pour le RSA ? »

Dans le cadre du grand débat national, ce 21 février, les Présidents de Département ont été invités à rencontrer le Président de la République, en présence du Premier Ministre et de quatorze membres du gouvernement.
 
Lors des échanges, les questions de décentralisation, de financement des dépenses sociales et de péréquation ont été longuement abordées.
 
Nicolas FRICOTEAUX a fait deux propositions que le Chef de l’Etat a accueillies avec intérêt.
 
La première concerne l’accompagnement des bénéficiaires du RSA pour lesquels le Président du Conseil départemental de l’Aisne propose que le temps dédié à l’insertion devienne celui de la durée légale du temps de travail, c’est-à-dire 35 heures, pouvant être modulées selon la situation familiale.
 
Nicolas FRICOTEAUX explique : « Cette mesure aurait trois conséquences positives majeures :
 
- l’accélération de l’amélioration des conditions sociales et d’accès à l’emploi des allocataires puisque davantage de temps serait consacré à leur accompagnement,
 
- la fin des polémiques sur l’ « assistanat »,
 
- la motivation accrue pour retrouver un emploi, de fait plus rémunérateur que les minimas sociaux pour un même temps d’occupation. »
 
Par ailleurs, le Président du Département est revenu sur la réforme fiscale qui, si elle devait être menée à son terme par l’Etat, doit aussi être l’opportunité d’une meilleure répartition des ressources des collectivités afin de faire baisser les grandes inégalités qui existent aujourd’hui entre territoires pauvres et plus riches.