Publié le 06 septembre 2018

C'était il y a 1 000 ans, 100 ans...

Faits marquants de l'Histoire ou de la vie d'illustres axonais, il y a toujours à des événements à célébrer ou à commémorer ! Petit tour d'horizon, non exhaustif, pour l'année 2018.

24 septembre 768

  • Pépin le Bref, premier roi carolingien, s’éteint. Fils de Charles Martel, il fut l’époux de Bertrade de Laon plus connue sous le nom de Berthe au Grand Pied. De leur union naquirent plusieurs héritiers dont le futur empereur Charlemagne. En 754, en sa villa de Quierzy, il signe un traité comprenant une donation dite « donation de Quierzy », qui attribue au pape Etienne II l’exarchat de Ravenne, la Corse, la Sardaigne et la Sicile.

1018

  • Hildegaud de Roseto, puissant seigneur de Rozoy, fait bâtir la collégiale Saint-Laurent de Rozoy-sur-Serre. Classé monument historique en 1986, l’édifice fait l’objet depuis 2015 d’un important programme de rénovation qui sera achevé pour la fête de son millénaire.

1418

  • La guerre de Cent ans fait rage, les Anglais et Bourguignons s’emparent de la ville de Laon qui ne sera délivrée qu’en 1429 par Charles VII.

29 mai 1418

  • Henri Le Corgne dit Henri de Marle, seigneur de Versigny, est assassiné lors du massacre des Armagnacs. Homme politique français, il fut le premier président du Parlement de Paris.

22 avril 1518

  • Antoine de Bourbon naît à La Fère. Duc de Vendôme à la mort de son père, il devient roi de Navarre de par son mariage avec Jeanne d’Albret, nièce de François 1er. Il meurt en 1562 lors du siège de Rouen. Il était le père du roi Henri IV.

1528

  • François 1er décide l’édification du château de Villers-Cotterêts. Il y signera en août 1539 l’ordonnance de Villers-Cotterêts qui impose, entre autres, l’usage de la langue française à la place du latin dans les actes légaux et notariés ainsi que la mise en œuvre des registres de naissance : ce sera le début de l’état-civil.

2 mai 1598

  • La paix de Vervins est signée entre Henri IV, roi de France et Philippe II d’Espagne.

1648

  • Antoine et Louis Le Nain, deux des trois frères de la célèbre fratrie de peintres dont les œuvres les plus célèbres évoquent la vie paysanne de l’époque, décèdent à quelques jours d’intervalle à Paris. Natifs de Laon, fils d’un riche vigneron, ils séjournaient régulièrement dans le vendangeoir, propriété de la famille, à Bourguignon-sous-Montbavin. La maison est toujours visible sur la place du village qui porte leur nom.

1658

  • Le maréchal-duc d’Estrées fait bâtir l’imposante porte d’entrée du jardin du pavillon de l’Arquebuse à Soissons, également appelé « Maison des chevaliers ». Construit en 1626, le pavillon a été classé monument historique en 1901 et restauré en 2000.

1668

  • Jean de La Fontaine, né à Château-Thierry en 1621, publie son 1er recueil des célèbres fables, dédié au fils aîné du roi Louis XV, le Dauphin, alors âgé de 6 ans. L’ouvrage, composé de 124 fables, est réparti en 6 livres.

1728

  • Les travaux de creusement du canal prévu pour relier l’Oise à la Somme débutent. Rapidement abandonnés pour raisons financières, ils seront relancés par Antoine Crozat, marquis de Chatel, mais lorsqu’il décède en 1738 seuls 13 km sur les 40 prévus auront été réalisés. Il faudra attendre 1776 pour que cette première tranche soit achevée jusqu’à Saint-Quentin.

17 février 1788

  • Maurice Quentin de La Tour meurt à Saint-Quentin, il y était né en 1704. Pastelliste renommé, il se spécialisera dans les portraits, dont celui de Voltaire réalisé en 1735 qui lui assurera une grande renommée. En 1782 il fonde une école de dessin qui existe toujours. Sa collection de pastels, léguée par son frère à la Ville, est exposée au musée Antoine Lécuyer.

6 août 1868

  • Naissance de Paul Claudel, à Villeneuve-sur-Fère. Auteur dramatique et poète français, il se passionna pour la littérature dès l’adolescence. Il mènera en parallèle une riche carrière de diplomate dont les voyages seront une source d’inspiration poétique.

8 janvier 1878

  • Suzanne Noël naît à Laon. Pionnière de la chirurgie esthétique, elle soigne les « gueules cassées » dès le début du premier conflit mondial. Pendant l’Occupation, elle viendra en aide aux résistants qui cherchent à échapper à la Gestapo, en modifiant leur visage. Après la guerre, elle recevra nombre d’anciens déportés désireux de faire disparaître les stigmates de leur passage dans les camps. Elle fut également la fondatrice du 1er club Soroptimist en Europe, un mouvement œuvrant notamment pour le respect des droits de l’homme, la reconnaissance des droits des femmes et la protection des filles.

29 janvier 1888

  • Décès à Guise de Jean-Baptiste André Godin. Il fut le créateur de l’usine de poêles en fonte, toujours en activité. A l’origine de nombreuses mesures sociales pour ses ouvriers, il décida en 1859 de créer à leur attention un palais social révolutionnaire et de grand confort : le Familistère.

Principales dates de l’année 1918

  • 27 mai 1918 : L’armée allemande lance sa plus grande offensive depuis le début de la guerre. Le Chemin des Dames est pris en 24 heures, avec ses sites emblématiques comme la Caverne du Dragon, qui ne redeviendra française que le 12 octobre, veille de la libération de la ville de Laon.
  • 6 au 26 juin 1918 : La bataille du Bois Belleau près de Château-Thierry, est le lieu de terribles affrontements entre Américains et Allemands. Avec l’aide du corps des Marines, le site est finalement repris, permettant de barrer définitivement la route de Paris aux Allemands à la fin juin 1918.
  • 18 juillet 1918 : Le général Mangin conduit une partie de la contre-offensive qui mènera à la victoire des forces alliées, depuis la tour-observatoire Réaumont située dans la forêt de Retz à Villers-Cotterêts. Détruite en 1924 à la suite d’une tempête, la tour d’observation, aujourd’hui nommée « tour Mangin », a fait l’objet d’une reconstruction en 2017 au plus près de la réalité historique.
  • 26 juillet 1918 : La seconde bataille de la Marne permet de repousser les troupes allemandes du sud de l’Aisne en direction de l’Ourcq. Sur le site de la butte Chalmont à Oulchy-le-Château et à Fère-en-Tardenois, les troupes françaises et américaines payent un lourd tribut lors des combats. Le monument Les Fantômes, de Paul Landowski, rappelle le sacrifice des soldats de 1918.
  • 7 novembre 1918 : A 20h20, le premier cessez-le-feu de la guerre est sonné sur le territoire de La Flamengrie près de La Capelle, lorsqu’arrivent les plénipotentiaires allemands venus demander l’armistice. Depuis 1925, le monument de la Pierre d’Haudroy marque l’emplacement de cette rencontre historique.
  • 8 novembre 1918 : Les plénipotentiaires allemands prennent le train à Tergnier en direction de la clairière de Rethondes pour négocier les conditions de l’armistice.
  • 11 novembre 1918 : L’armistice est signé. Conclu pour une durée de 36 jours il sera régulièrement renouvelé jusqu’au traité de paix du 28 juin 1919. Le cessez-le-feu sera effectif à 11 heures dans toute la France.

27 avril 1968

  • Le professeur Christian Cabrol, natif de Chézy-sur-Marne, réalise la première transplantation cardiaque d’Europe à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris. Décédé en 2017 à l’âge de 91 ans,  il était resté très attaché à sa terre natale où il séjournait régulièrement. Il repose dans le cimetière communal.

Mai 1968

  • Un mouvement de contestation politique, sociale et culturelle, amorcé par la jeunesse étudiante, se développe, d’abord dans le monde ouvrier puis gagne la plupart des catégories de population. Grèves et manifestations se succèdent dans la plupart des villes de France, pour une réforme démocratique de l’enseignement, l’emploi et le droit au travail. En signe de solidarité, 1 500 manifestants se retrouvent au parc Sellier à Tergnier le 24 mai 1968. Les évènements de mai 1968 laisseront une empreinte durable dans la société française et contribueront à sa modernisation.