Publié le 18 juin 2018

Archives départementales de l’Aisne : les gardiens de la mémoire

Registres d’état civil, cartes postales, plans napoléoniens… Créées à la Révolution par la loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796), les Archives départementales rassemblent des milliers de documents, elles ont vocation à conserver tout type d’archives publiques mais aussi occasionnellement privées, qu’elles proviennent de l’Ancien Régime comme de celles de la nouvelle administration, ainsi qu’à assurer leur gratuité et leur publicité.

Les archives départementales

Collecter et conserver

Les Archives départementales sont placées sous la double compétence de l’État et du Conseil départemental, qui assure la collecte, la conservation, le classement et la communication des documents :
• des institutions d’Ancien Régime,
• des services déconcentrés de l’Etat,
• des services départementaux,
• des services publics hospitaliers,
• des communes de moins de 2 000 habitants et de celles de plus de 2 000, souhaitant déposer leurs archives,
• des intercommunalités et autres producteurs d’archives publiques.

Ces documents sont accessibles au public sur internet et en salle de lecture pour ceux qui ne sont pas encore numérisés. Les passionnés de généalogie trouveront tous les documents nécessaires pour étancher leur soif de connaissances !

Expositions

L’autre axe que développe activement l’institution est la valorisation de ses importantes richesses. Une politique, impliquant l’ensemble des agents des Archives départementales, s’est mise en place dans ce sens pour proposer régulièrement des expositions thématiques et ainsi inviter le public à entrer dans ce temple de la mémoire.

Les différentes expositions ainsi réalisées sont ensuite disponibles clé en main et peuvent être empruntées par toute structure, association, collectivité et établissement scolaire qui souhaitent les accueillir. Ces expositions peuvent également être consultées sur le site internet des archives départementales : http://archives.aisne.fr/n/expositions/n:51

Les deux dernières expositions proposées s’intitulaient « Mon école dans la Grande Guerre », dans le carde du Centenaire 14-18, et « L’envers du décor : deux siècles d’archives », proposant de découvrir la face cachée du travail de l’institution.

Nouveau bâtiment

Le Conseil départemental a signé, le 29 janvier 2016, un protocole d’accord pour la construction d’un nouvel établissement. Capable d’accueillir 40 km linéaires de documents, équipé de rayonnages mobiles automatisés, doté de moyens permettant de contrôler l’hygrométrie et la température, d’une salle dédiée aux expositions et d’un puissant serveur destiné à stocker les archives numérisées, ce nouveau bâtiment ouvrira ses portes en novembre 2018.

Les archives en chiffres

• 21 agents
• 25 km linéaires de documents
• 7 697 communications de documents en salle de lecture
• 817 787 visites sur le site internet