Publié le 15 juin 2018 - Mis à jour le

L'habitat regroupé

Prendre un colocataire, de son âge ou plus jeune, peut être une réponse au problème de pouvoir d’achat ou de solitude.

La cohabitation intergénérationnelle

Pourquoi ne pas partager son domicile avec un jeune ?
Le principe est simple : un jeune est hébergé chez un senior, sans payer de loyer, en échange de quelques services (courses, repas, tâches ménagères, etc.) et d’un peu de compagnie.

Les règles de la cohabitation sont définies juridiquement mais vous pouvez envisager plusieurs formules.

La colocation entre seniors

Les règles de la colocation entre seniors sont identiques à celles de toute colocation, qu’il s’agisse :
- du bail,
- du loyer,
- des impôts,
- des aides au logement,
- des droits et obligations des colocataires.

La colocation entre seniors a de nombreux avantages : rompre avec la solitude, partager les problèmes dus à l’âge, augmenter le pouvoir d’achat, etc.

Voir en ligne : Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches