• Démarches

Publié le 26 juillet 2019 - Mis à jour le

Vigilance sur le démarchage téléphonique

Le Conseil départemental ne fait aucun démarchage téléphonique. Soyez vigilants !

Ces derniers jours, les Axonais nous signalent de plus en plus d’appels de démarchage téléphonique sous le nom du "Département de l’Aisne".
Une société se faisant passer pour un service du Conseil départemental démarche par téléphone les particuliers pour leur proposer des travaux d’isolation de leur habitat pour 1€.
Le Conseil départemental précise qu’il n’est en aucun cas en lien avec cette entreprise. Les services du Département n’effectuent aucune visite chez des particuliers sans rendez-vous et ne procèdent à AUCUN DÉMARCHAGE TÉLÉPHONIQUE.

Toutes les informations données par cette société sont fausses et ont pour but des visées commerciales abusives. En aucun cas le Département ne peut y être associé.

Si vous souhaitez réaliser des travaux d’amélioration de l’habitat, rapprochez-vous de Soliha Aisne, organisme qui conseille gratuitement les particuliers. Infos et permanences en rubrique Logement et Habitat.

LES BONS RÉFLEXES lors de démarchage téléphonique

  • Ne communiquez aucune information personnelle à vos interlocuteurs et ne fixez pas de rendez-vous.
  • Si quelqu’un se présente chez vous, n’hésitez pas à demander une carte professionnelle et à vérifier par téléphone avant de laisser la personne entrer.
  • Il est conseillé aux personnes seules ou fragiles d’être accompagnées lors de rendez-vous à leur domicile.
  • Le consommateur possède un droit de rétractation; le point sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F24042
  • Il est possible de s’inscrire gratuitement à l’annuaire Bloctel pour subir moins de démarchage téléphonique : http://www.bloctel.gouv.fr/

Des plaintes en cours

Toutes les personnes ayant été démarchées au nom du Conseil départemental, et seulement dans ce cas, peuvent écrire à contentieux@aisne.fr en donnant le maximum d’informations, comme par exemple les numéros de téléphone appelants et la fréquence des appels.
Le Conseil départemental lancera systématiquement une procédure auprès du procureur et en informera le Préfet ainsi que la Direction départementale de la protection des populations.